La métropole oubliée, 2013-2014, page 9

Roland Vidal et Luc Vilan

 

 

Annexes

 

 

Sont présentées ici des images issues des différents terrains où s’est déroulé l’atelier «La Métropole oubliée» depuis 2007.

 

Annexe 1 : l'agriculture - Annexe 2 : analyse des territoires - Annexe 3 : aménager les lisières

 

Annexe 1 ; l'agriculture

 

Cette première annexe montre, à travers quelques exemples, la manière dont l’agriculture est étudiée durant les phases d’analyse qui précèdent toujours les projets.

 

Parcellaire de droit et parcellaire réel (Plaine de France)

 

L’image du haut illustre le «parcellaire de droit», c’est-à-dire celui qui est inscrit sur le cadastre, l’image du bas le «parcellaire de fait», c’est-à-dire celui qui est exploité concrètement par les agriculteurs.

 

Les projets immobiliers confié à un promoteur sont généralement réalisés sur un terrain acquis en fonction des disponibilités foncières et découpé selon la logique du parcellaire cadastral.

 

Les territoires laissés ensuite aux agriculteurs ne correspondent pas à l’usage qu’ils avaient des terrains.

Étude des circulations agricoles sur la Plaine de Pierrelaye (Nord-Ouest de Paris)

 

Les voies de circulation, et surtout les autoroutes et voies rapides, sont conçues selon des logiques qui visent à relier entre elles les zones urbaines. Les circulations agricoles, qui ne relèvent pas des mêmes logiques, ne sont pas prises en considération.

 

La carte ci-dessus recense les difficultés que rencontrent les agriculteurs lorsqu’ils doivent déplacer leurs engins.

Fonctionnement géographique d’une AMAP [1] sur le Plateau de Saclay

 

Pour comprendre le rôle que peut jouer la vente directe dans un projet territorial, il importe de distinguer les différentes formes de proximité qui peuvent être recherchées par les citadins et/ou offertes par les agriculteurs. Dans la plus importantes des AMAP franciliennes, les Jardins de Cérès, certains des produits proviennent d'exploitations situées sur le Plateau de Saclay, d'autres proviennent de différentes régions de France comme la Normandie ou la Provence.

 

Dans le premier cas, c'est une proximité géographique qui est mise en avant, et les produits ainsi vendus peuvent contribuer directement au maintien d'une agriculture de proximité.

 

Dans le second, c'est une proximité relationnelle qui est recherchée par le client. C'est la confiance établie avec l'agriculteur, qui travaille avec un réseau de producteurs, qui garantit la qualité des produits et la durabilité du lien social établi.

 

Dans tous les cas, le cadre champêtre qui entoure le lieu de vente (ou de retrait des paniers) est important. Ce type de vente, même s'il ne concerne pas forcément les habitants du territoire (la plupart des clients des Jardins de Cérès sont Parisiens), contribue à sensibiliser agriculteurs et citadins à la qualité des paysages agricoles.

Ferme d’Orsigny, Plateau de Saclay

 

Trop grands et mal adaptés aux engins modernes, les bâtiments agricoles qui ont souvent une grande valeur patrimoniale peuvent trouver d’autres usages du fait de leur proximité urbaine.

 

La ferme d'Orsigny, fondée au XIe siècle à l'emplacement d'une villa gallo-romaine, s'est agrandie à plusieurs reprises dans son histoire jusqu'à constituer un véritable hameau. Après avoir hébergé plusieurs centaines de personnes, les bâtiments sont aujourd'hui en grande partie inutilisés bien que la ferme soit toujours en activité. Le fermier qui exploite les 350 hectares du domaine n'utilise en effet que quelques portions du bâti pour ranger son matériel et stocker ses céréales.

 

Le projet consiste en un regroupement des activités agricoles autour du corps de ferme principal, ce qui permet de libérer les autres parties de la ferme pour y recevoir d'autres activités, notamment culturelles, qui pourraient contribuer à la mise en valeur de la qualité architecturale des bâtiments.

Plateau de Limours

 

"Si on prend la peine de les regarder, les grandes cultures sont bien moins monotones qu'elles y paraissent au premier abord. Entre les couleurs chaudes et sombres de la terre fraîchement labourée et l'ondulation dorée des épis de blé juste avant la moisson, en passant par toutes les nuances de vert qui se déclinent entre les deux, les champs de céréales, même immenses, ont de la richesse à offrir aux amateurs de paysage." [2]

 

 

Annexe 2 : analyse des territoires

 

Les projets sur les territoires étudiés sont toujours précédés d'un travail d'analyse souvent mené à une échelle très large. Les quelques images présentées ici illustrent certaines étapes de ces travaux d'analyse.

 

 

Pôles d’attractivité sur la Communauté de communes de l’Arpajonnais

 

Les cercles représentent les pricipaux équipements du territoire et leurs aires d’influence.

Schématisation des temps d’accès

 

Temps d’accès des principaux équipements et services depuis un hameau du Plateau de Saclay, à pied, en vélo et en voiture.

Connexions du Plateau de Saclay

 

Transports en commun, voies rapides et circulations douces entre Paris et le Plateau de Saclay.

Impact prévisible du TCSP sur le Plateau de Saclay

 

TCSP = transports en commun en site propre

 

 

Annexe 3 : aménager les lisières

Front bâti sur le Plateau de Saclay

Profiter du paysage agricole à proximité d’un hameau (Saclay)

Voir le paysage agricole depuis son logement (Saclay)

Un belvédère dans les champs, pour admirer le paysage

La lisière bâtie, vue depuis les champs

Mixité des usages

 

Projet de parc agri-jardinier, où des jardins potagers citadins voisinent avec l’agriculture professionnelle

Mixité des usages

 

Promenade aménagée à travers le territoire de l’agriculture

Ruelle aboutissant sur une «vue sur champs»

 

La vue sur les champs remplace la vue sur la mer. L’analogie avec les stations balnéaires est ici renforcée par le choix des matériaux et de la composition urbaine.

[1] Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

 

[2] : Vidal R, 2011 : "Proximités géographiques et distances culturelles entre la ville et l'agriculture", revue Projets de paysage, n° 5.

page précédente                                                                                                         retour à l'introduction

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Roland Vidal 2015 • Dernière mise à jour : 27-01-2017