La construction paysagère d'une identité territoriale

 

- IX -


D'un sentiment d'abandon
à la déŽcouverte des grandes lignes d'un projet paysager

 

 

 

 

En entrant dans Sables-d’Or-les-Pins par la route départementale qui la traverse, on est d’emblée surpris par l’étrangeté de l’endroit, qui ne ressemble pas aux stations balnéaires que l’on a l’habitude de voir sur les côtes voisines. Il s’agit bien d’un espace urbain, mais largement ouvert et sans structure perceptible.

 

On ressent tout de suite une impression d’abandon, d’inachèvement…

 

Une crise économique, une guerre, une reprise difficile et quelques aléas climatiques ont contribué à cette image de ville abandonnée. Pourtant, en s’écartant un peu des grand axes de circulation, on découvre vite les principales qualités de ce qui s’avère être une ville-parc de bord de mer soigneusement élaborée.

 

Car cette première impression d’inachèvement cache en fait la caractéristique principale de la station : c’est une ville de bord de mer mais qui n’accapare pas la mer. Si l’espace paraît trop large, c’est qu’il est éminemment public. Si la station paraît inachevée, c’est qu’elle n’a jamais été conçue pour être densément bâtie.

 

On se demande alors si, paradoxalement, cette apparence ne serait pas intimement liée aux options directrices prises par les concepteurs dès les premières esquisses du projet.

 

Nous tenterons donc, à l’aide de quelques documents d’archives, de reconstituer les différentes étapes de la conception de Sables-d’Or pour discerner ce qui, dans l’apparence actuelle de la station, relève d’un véritable parti pris paysager.

 

Ce parti pris comportait un important remaniement du terrain, indissociable du projet d’ensemble. Nous nous arrêterons sur deux aspects de ces grands travaux, l’aplanissement d’une dune et le détournement d’un ruisseau, objets de controverses ultérieures, avant d’aborder une échelle d’observation plus proche du détail, et qui sera l’objet du chapitre suivant.

 

(…/…)

Télécharger le chapitre IX
11.These_R.Vidal_Chapitre.IX.pdf
Document Adobe Acrobat [5.0 MB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Roland Vidal 2015 • Dernière mise à jour : 27-01-2017